Acquérir la nationalité française

JPEG

Lorsqu’on ne naît pas français, on peut acquérir la nationalité française de différentes manières : à la suite du mariage avec un(e) Français(e), à raison de la résidence en France, en étant adopté par au moins un parent français, par décision de l’autorité publique… Toutes ces possibilités n’étant pas applicables à l’étranger, cette rubrique se concentre sur les deux cas les plus fréquents au Vietnam. Pour les autres cas, vous pouvez consulter les sites www.service-public.fr ou www.diplomatie.gouv.fr pour plus d’informations.

Déclaration de nationalité suite au mariage


Le mariage avec un(e) Français(e) n’a pas d’effet automatique sur la nationalité. Il permet toutefois d’acquérir la nationalité française selon la procédure de la déclaration, si un certain nombre de conditions sont réunies :

  • le mariage doit être valide et non dissous
  • si le mariage a été célébré à l’étranger, il doit avoir été transcrit dans les registres de l’état civil consulaire
  • la communauté de vie affective et matérielle ne doit pas avoir cessé depuis le mariage
  • le conjoint du déclarant doit être français à la date du mariage et avoir conservé la nationalité française au moment de la déclaration de nationalité
  • la déclaration peut être souscrite après 4 années de mariage (ce délai est porté à 5 ans si le couple a résidé moins de 3 années en France après le mariage ou si le conjoint français n’a pas été inscrit au registre consulaire pendant ces 4 années)
  • justifier d’une connaissance suffisante de la langue française permettant de faire face aux situations de la vie courante : il faut donc prouver avoir atteint au moins le niveau de langue B1
  • ne pas avoir été condamné(e) pénalement pour un crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ou un acte de terrorisme, ou tout condamnation à une peine d’au moins 6 mois de prison sans sursi.


Votre dossier de déclaration devra comporter le formulaire de déclaration , accompagné des pièces exigibles. Vous pouvez, soit l’adresser par voie postale, soit le déposer vous-même au consulat général (après avoir pris rendez-vous).

Remarque Les enfants mineurs du déclarant peuvent aussi devenir français par effet collectif, sous réserve d’avoir été mentionnés dans la déclaration de nationalité et d’avoir la même résidence que lui}.

Obtention de la nationalité par l’adoption


Un enfant adopté par un(e) Français(e) est considéré comme Français par filiation si l’adoption est plénière. S’il est mineur, il n’a aucune démarche à faire, il devient automatiquement français.

En cas d’adoption simple, il ne s’agit donc pas d’une adoption plénière, une déclaration doit être souscrite au nom de l’enfant pour demander la nationalité française avant ses 18 ans. Si vous êtes dans ce cas, merci de prendre contact avec le service de la nationalité du consulat général pour vous renseigner.


ATTENTION, afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, et pour tenir compte du fait que les dossiers de nationalité sont complexes, le service de la nationalité du consulat général ne reçoit que sur rendez-vous.

PNG PNG PNG PNG

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page